Communauté de communes Albères - Côte Vermeille - Illibéris : 1 territoire - 15 communes

Sécheresse : l’eau usée traitée pour les espaces verts et les pompiers

Pour la deuxième année consécutive, la Communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC ACVI) propose aux communes du territoire d’utiliser gratuitement les eaux traitées de la station d’épuration d’Argelès-sur-Mer pour l’arrosage de leurs espaces verts et de leur stade. Déjà utilisée par l’intercommunalité pour le nettoyage de ses réseaux, l’eau est également mise à disposition des pompiers et de certains agriculteurs durant tout l’été.

Mardi matin, la station d’épuration (STEP) accueillait le camion-citerne du SDIS 66. Un test grandeur nature pour les pompiers d’Argelès-sur-Mer qui se sont entrainés à puiser l’eau de sortie de la station pour remplir leur citerne. Essai concluant : le SDIS 66 a retenu la STEP comme réservoir potentiel en prévision des grands incendies de l’été.

Car le site présente au moins deux avantages : il est situé à proximité de zones particulièrement sensibles (1500 ha de forêts avaient brûlé en avril et en août 2023 entre Cerbère et Saint-André). Et il permet d’épargner les réserves d’eau potable grâce au procédé de réutilisation des eaux traitées usées (REUT) mis en place par la Régie des Eaux de la CC ACVI.

« Avant de pouvoir être récupérée, l’eau a bénéficié d’un traitement complémentaire explique Mélanie Lemesre, responsable des projets techniques de la Régie des Eaux de la CC ACVI. L’eau en sortie de STEP subit un traitement par ultraviolet puis une filtration à sable. Cela permet d’éliminer 99,99% des bactéries en sortie de process ».

Une eau suffisamment propre pour lutter contre les incendies mais pas que. « Nous utilisons cette eau pour alimenter nos hydrocureurs qui assure le curage et le débouchage de nos canalisations ». Elle est également assez épurée pour de l’irrigation. « Sous réserve d’autorisation de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) et de l’Agence régionale de santé (ARS) » précise Mélanie Lemesre.

Comme l’été dernier, les communes du territoire sont invitées à venir se servir pour l’arrosage de leurs espaces verts ou de leur stade. « Avec une production de 15 m3 d’eau par heure (15 000 litres), nous sommes en capacité de répondre aux besoins sur notre territoire sur la période estivale ».

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×