Communauté de communes Albères - Côte Vermeille - Illibéris : 1 territoire - 15 communes

Des projets structurants en cours

La communauté de communes travaille actuellement sur deux projets structurants. Ils concernent des domaines qui représentent des atouts forts dans le développement du territoire.



Le projet est porté par la CC ACVI et la communauté de communes des Aspres. Il consiste en la création d’un Pôle dédié à la viticulture locale au Mas Reig (Banyuls-sur-Mer) et dans les caves Byrrh (Thuir).
Son objectif : participer activement à la promotion des « vins d’ici » grâce à une valorisation de la production vitivinicole locale et une redynamisation du marché.
Trois axes vont être développés :
  • Formation initiale, continue, tous publics, diplômante. Ce volet de formation est porté par l’Institut Régional de Sommellerie Sud de France (IRS)
  • Œnotourisme : création sur les deux sites d’espaces d’accueil, de circuits de visites, d’ateliers de cuisine, etc.
  • Événementiel : le tourisme d’affaire sera privilégié
    Les partenaires : État, Région, Département, Pays, Université de Perpignan, professionnels du secteur viticole, lycée Christian-Bourquin (Argelès-sur-Mer).

Ouverture prévue à l’automne 2022.



Le phare du Cap Béar et ses annexes sont classés au titre des monuments historiques depuis 2012 et situés en site classé compte tenu de la valeur paysagère du secteur. Ce phare est un élément emblématique du patrimoine maritime de la région Occitanie faisant écho au phare de l’Espiguette situé à l’autre extrémité du littoral d’Occitanie.
Situé à la pointe du cap, le phare se situent entre le port de Port-Vendres et le site de Paulilles. Ce cap est fréquenté chaque année par environ 50 000 visiteurs et randonneurs qui sillonnent le sentier du Littoral.

Projet de valorisation culturelle et touristique

La communauté de communes Albères Côte Vermeille Illibéris porte la maîtrise d’ouvrage de la valorisation culturelle et touristique de ce phare qui est affecté au Conservatoire du littoral. Le projet vise à mettre en valeur le cap dans son ensemble (phare, bâtiments annexe, aménagement des tracés pédestres et cyclistes, etc.).

L’avenir du phare

Une rehabilitation du clos et du couvert des bâtiments sera engagée. Le phare pourra quant à lui, accueillir le public à partir de 2024, grâce à une restauration de l’édifice afin de conserver ses dispositions d’origine (opaline …). Le phare Béar sera le premier phare méditerranéen qui ouvrira ses portes au grand public en quête de découvrir le patrimoine maritime.

Les espaces naturels adjacents et les principaux éléments paysagers seront également réhabilités de façon à pouvoir inviter le public à découvrir ce site de qualité entièrement sécurisé.

Un équipement d’interprétation en plein air, un espace de rafraichissement complètera l’accueil du public sur le site.

En haute saison, le stationnement sera déporté à proximité du port de Port-Vendres et d’où des randonnées guidées seront proposées pour découvrir, au-delà du phare, l’ensemble du cap.

Enquête publique

Une enquête publique est lancée du 7 février au 11 mars 2022.
Les personnes intéressées sont invitées à consulter le dossier d’enquête, et à donner leur avis, dans les mairies de Port-Vendres et Banyuls-sur-Mer, ainsi qu’un siège de la communauté de communes, à Argelès-sur-Mer (3 impasse Charlemagne 66700 Argelès-sur-Mer).


[/bs_collapse]

Nos partenaires

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×